Article
1 comment

A la recherche de Constant Parfait et Marie Rose


Depuis plusieurs années, j’étais bloquée sur un couple : Constant Parfait LEFEBVRE et Marie Rose BAZIN. Ils sont les parents de Marie Rose LEFEBVRE, ma sosa n°33. La petite Marie Rose nait le 8 Messidor an 13 (27/06/1805) à Sotteville-lès-Rouen (76). où ses parents sont domiciliés.

Après ça, le trou noir. Le mariage n’apparaît pas dans les TD de Sotteville, et il y a bien trop de LEFEBVRE dans le coin pour tenter de trouver les éventuels autres enfants, surtout à distance.

Le couple n’apparaît pas non plus sur Généanet, pas plus que sur Google. En revanche, je trouve assez facilement un autre Constant Parfait LEFEBVRE, né au Bosc-Roger-en-Roumois (27), et époux d’une certaine Marie Barbe COUTURIER. Ils se marient à Sotteville, tiens tiens, le 20 juillet 1793. Marie Barbe COUTURIER décède, toujours à Sotteville, le 10 ventôse an 12 (01/03/1804).

Est-ce le même ? A la naissance de Marie Rose, il est veuf depuis à peine plus d’un an. Moins neuf mois, ça donnerait quand même un remariage très rapide. Certes, c’est assez courant à cette époque, mais rien ne vient étayer cette hypothèse.

Profitant de mon voyage à Rouen, je décide de m’attaquer enfin à ce blocage. Je trouve pas mal d’actes d’état-civil mentionnant mon Constant Parfait. Il est souvent déclarant ou témoin des naissances et mariages de ses petits-enfants. En revanche, impossible de trouver son décès, ni celui de son épouse (je vous mets au défi d’éplucher les TD de Sotteville à la recherche d’un LEFEBVRE ou d’une BAZIN, noms communs s’il en est, et sur une période inconnue).

Mon salut viendra des recensements de 1836. Je me suis armée d’une pile de monnaie digne de Picsou, pour alimenter mon amie la machine à café, et c’est parti. A peine une grosse centaine de pages 😯 tout va bien !

Miracle, les voici, à la page 41 ! A cette date, la composition du ménage est assez simple :

  • Lefebvre Constant Parfait, toilier, 67 ans
  • Bazin Marie Rose, trameuse, 56 ans
  • Lefebvre Eléonore, dévideuse, 13 ans

Ouuuh, me dis-je, une fille tardive ! Et c’est en trouvant la naissance de la petite Eléonore, en 1822, que mon mystère s’est résolu d’un coup :

Source #687 - (c) AD76 - 5MI 2487

Ils se sont donc mariés le 22 floréal an XII (12/05/1804) à Saint-Etienne-du-Rouvray (76). L’acte de mariage m’apprendra qu’il s’agit bien du même Constant Parfait LEFEBVRE, fils d’Isaac et Marie Anne CARPENTIER, et veuf de Marie Barbe COUTURIER depuis à peine deux mois.

Reste à savoir s’il s’est remarié si vite parce qu’il avait un enfant en bas-âge qui avait besoin d’une autre maman, ou si la mort de sa première épouse est un crime passionnel pour pouvoir épouser la femme de chambre 😆

Pour résumer, quand on ne trouve pas, il faut continuer à chercher, et explorer les pistes parallèles. Les collatéraux d’abord, parfois jusqu’aux cousins, mais aussi ne pas oublier les recensements et autres tables de succession.

Ceci dit, j’ai eu de la chance que Marie Rose BAZIN ait eu un enfant à 43 ans, et je dis ça, mais je n’ai toujours pas retrouvé mes LAINE, moi !

Article
4 comments

Lapsus

Petit lapsus de l’officier de l’Etat–Civil, relevé dans un acte de mariage, à Caudebec-Lès-Elbeuf, en date du 21/08/1816 :


Acte de mariage REVERT x SAHEURS, Caudebec-Lès-Elbeuf, 1816. (c) AD76


… Joachim Revert agé de trente neuf ans tisserand

en cette commune oncle paternel de l’enfant époux, Michel

Etienne Luce agé de soixante quatorze and tisserand

au même lieu, ayeul maternel de l’enfant, ….

Evidemment, Michel Etienne est bien le grand-mère père ((telle est prise qui croyait prendre)) maternel de l’époux, et non pas de l’enfant, mais je trouve ça joli 😉

Article
15 comments

Disparition : des pistes de recherche ?

Oyé oyé, bonnes gens ! Ceci est un appel à l’aide :mrgreen:

Le 15 Avril 1880, Victor Frédéric DUTHEIL épouse Céline Désirée LEPAILLEUR, à Elbeuf (76).

Il est né le 2 mars 1852 à Elbeuf, de Frédéric DUTHEIL et de Tranquille Victoire REVERT. Sur l’acte de mariage, son père est déclaré comme étant “sans domicile connu” et “sans nouvelles depuis plus de 26 ans”.

Il a donc disparu vers 1854, son fils étant alors âgé de plus ou moins 2 ans. Sympatique.

Je n’ai pas plus d’infos que ça, je n’ai même pas l’acte de mariage, juste un extrait établi par la (très super méga gentille) dame des Archives Municipales d’Elbeuf. Je m’en vais donc en premier lieu récupérer les divers actes d’état-civil possibles lors de ma visite aux AD76 :

  • L’acte de mariage du 15/05/1880, Elbeuf
  • L’acte de naissance du marié, le 02/03/1852, Elbeuf
  • Eventuellement son acte de décès, à une date inconnue, si besoin en rendant visite aux AM d’Elbeuf.
  • L’acte de mariage de Frédéric DUTHEIL et Tranquille REVERT, date et lieu inconnus
  • L’acte de décès de Tranquille REVERT, date et lieux inconnus. Je table aussi sur Elbeuf, ou La Bouille.

Et surtout, le contrat de mariage, passé le même jour 15/05/1880 à La Bouille (76). Je ne sais même pas quel est le lien entre cette famille et La Bouille.

Le jeune couple aura au moins une fille, née en 1881 à Elbeuf.

Là où j’ai besoin de vos conseils, c’est pour savoir vers où je pourrais me tourner, quelles “sources alternatives”, qui pourraient m’aider à trouver ce qu’il est advenu de Frédéric DUTHEIL… à part fouiller dans le notariat de La Bouille ou celui d’Elbeuf… Des idées ?