Article
27 comments

Mon logiciel de généalogie idéal

Je ne sais pas pourquoi, mais j’ai eu envie de décrire ce qui serait pour moi, le logiciel de généalogie idéal. Bon, à la relecture, ça ressemble plutôt à la liste de ce que je reproche à Hérédis, mais bon 😉

En vrac, hein.

Les caractéristiques de base

  • Il existe en versions Windows (32 et 64-bits).
  • Il existe en version Linux.
  • Les versions pour différents OS sont identiques en termes de fonctionalités et de qualité.
  • Il possède une interface graphique agréable et surtout fonctionnelle.
  • Ladite interface est presque entièrement paramétrable (position des différents éléments, barres d’outils, choix des éléments à afficher…).
  • La navigation est facile et intuitive, dans le logiciel, comme dans la généalogie.
  • L’édition (création, modification, suppression) des données est rapide (rien de pire que de passer 10 minutes par nouveau personnage, avec douze écrans différents ((suivez mon regard)) ).
  • La gestion des données se fait dans une base… de données.
  • Support de l’UTF-8 / Unicode (par défaut ?)

Les fonctionalités critiques

  • Gestion des sources complète et paramétrable.
  • Gestion des lieux standardisée (avec codes INSEE pour la France) avec lieux-dits/paroisses, voire évolutions au cours du temps.
  • Tout élément est “sourçable”, et pas que les événements : liens (même les liens familiaux de base), dates, lieux, professions, titres, surnoms et noms d’usage, signatures, et même les noms et prénoms.
  • Certains éléments, sinon tous, sont datables : profession par exemple.
  • Export GEDCOM respectueux à 100% des spécifications du standard, y compris pour les éléments spécifiques au logiciel, et y compris pour les dates en calendrier révolutionaire ou exotique ((suivez mon regard)) et y copris les spécificités locales (accents par exemple) .
  • Gestion des informations complémentaires individuelles et familiales.
  • Gestion des doublons à cascade (genre si deux personnes sont des doublons, quand on les fusionne, ça identifie les enfants et autres personnes liées comme doublons potentiels et ça demande ce qu’on veut en faire).
  • Edition d’arbres graphiques simples (des cases, des traits) et paramétrables, pour avoir une vue globale simplifiée, et des roues aussi simples. Du fonctionnel, quoi.
  • Création et enregistrement d’états et statistiques personnalisés ((voir le coup de la base de données plus haut)).
  • Export des listes, états et statistiques au format adéquat (un tableau, ça s’exporte en csv ou dans un tableur. Pas dans un traitement de texte. ((suivez mon regard)).
  • Recherche multicritère ((et qui ne s’arrête pas à 4 critères, suivez mon regard)) avec affichage des données recherchées, pas juste les noms des gens.

Les fonctionalités qui-sont-ou-seraient-bien-sympas-quand-même

  • Gestion des recherches en cours et à faire (et des trucs qu’on a cherchés mais pas trouvés, et des pistes à explorer), que l’on peut rattacher à un ou plusieurs éléments (personne, famille, source…). Rhooo, un wiki !
  • Raccourcis clavier paramétrables.
  • Navigation dans les données via liste éclair.
  • Recherche multicritère avec possibilité d’utiliser des expressions régulière ((là, si on me sort ça, j’épouse le développeur)).
  • Edition web dynamique en php/mysql ou équivalent ((j’avoue ne pas avoir trouvé mieux que Geneweb en la matière)) et respectueuse des standards actuels.
  • Les données sont utilisables dans les versions d’OS différentes sans passer par un un gedcom et sans perte de données.
  • Gestion des modifications (versioning).

Les fonctionalités qui ne (me) servent à rien

  • Edition d’arbres graphiques tordus ((et moches))
  • Arbres 3D, 12D, luniens, martiens, à l’envers, à l’endroit, en diagonale et qui peuvent chanter ((suivez … bon, vous avez compris)) ((éventuellement, je suis pas sectaire, j’accepte quand même ceux qui feraient le café)).
  • Edition web au format Web 1998 avec trois millions de fichiers statiques et navigation pourrie.
  • Edition web totalement propriétaire ((suivez… bref)) ((mais j’admet que ça puisse intéresser les autres)).

Voilà. J’en oublie sûrement…
A vous !

27 Comments

  1. Ahhh je surlike!!!!
    Entièrement d accord pour les arbres pseudod beaux qui servent à rien. Et le 3d j ai jms compris l utilité.
    En fonctionnalités, je rajoute : logiciel full web, avec une surcouche d Ajax pour de la fluidité tt en restant accessible, avec synchronisation et possibilité de stand alone (oui sinon là sans connexion internet je serai en train de pleurer.. )
    Mais finalement mon petit logiciel (ohmigene) n est pas mal 😉 respect des standards, des exports csv, des arbres soft avec des lignes et des cases, des recherches assez bien foutues et croisées intéressantes, des tâches à faire,des sources,un export google earth kmlisable,etc.. Et derrière c est du sql lite.
    Mais faut le prendre en main, il est en 1024px. Niveau ergonomie il ne conviendrait pas à tt le monde. Moi il répond à mes exigences et besoins, plus que les deux gros essayés avant… Et en plus il évolue sans rachat de licence. Et j aime bien l esprit décalé du développeur 😉

    Reply

    • Oui c’est bien le problème : en général on a le choix entre ergonomie et fonctionalités. Malheureusement, je n’arrive pas à me faire à un truc ergonomiquement naze, même si tout le reste est parfait. Je ne lui demande pas d’être joli (sauf s’il est caca-d’oie), mais au moins, ergonomique (selon mes habitudes à moi lol).

      Sinon ça fait longtemps que je serais passée à Lifeline 🙂 J’ai même un moment fait joujou avec l’idée de me développer une IHM perso par-dessus Lifeline, mais je me suis dit que je ferais mieux de chercher mes ancêtres que de passer 2 ans à faire du dev ^^. Ca me reprendra peut-être bien un jour.

      N’empêche, si Hérédis était basé sur un SGBD, je pourrais en faire ce que je veux, et lui rajouter toutes les fonctionalités qui me manquent ! S’ils étaient un peu moins ### ils le feraient, et on leur développerait des plugins dans tous les sens 😉

      Sérieux, quand tu voix les exports web des logiciels habituels, tu te dis qu’une interface de type web, et avec Ajax en surcouche, ben c’est pas demain !!

      Jamais testé Ohmigene…

      Reply

      • Tiens tiens… il semble que Hérédis fasse aussi du sqlite… seul pb, je ne connais pas, et va faire du reverse engineering avec ça lol

        Reply

  2. Pingback: Tweets that mention Mon logiciel de généalogie idéal | (blog.mistike) -- Topsy.com

  3. Et qui ferait du gedcom xml ? :mrgreen:
    Et oui, on rêve tous d’un logiciel parfait. Pas qu’en généalogie, d’ailleurs… 🙄

    MacFamillyTree a l’air pas trop mal côté ergonomie. Mais bon, je suis sur PC donc je ne le connais pas.

    Reply

  4. Entièrement d’accord avec toi pour les arbres. Je n’ai jamais trouvé un arbre qui fasse… arbre ! C’est bête à dire mais une généalogique masquée par les fanfreluches du dessin, je n’en ai rien à faire.
    La gestion des doublons serait aussi une fonction bien agréable comme tu l’as présentée et je ne parle pas des recherches MULTI critères ou tout champ pourrait être un critère de sélection.
    Si vous cherchez une bêta-testeuse dans votre start-up je suis bientôt libre 😉

    Reply

  5. Bonjour

    J’ajoute quelques “requirements” (désolé pour l’anglicisme)

    – qui gère correctement les lettres diacritiques et leur classement alphabétique (et pas après le z)
    – qui gère les coordonnées géographiques (et pas les codes INSEE qui sont franco-français et donc inapplicables pour 70% de ma généalogie), ça permet de s’interfacer avec les kmz de google
    – les sources doivent être pour l’essentiel gérées comme des liens en 1 -> oo , ex : les BMS de Triffouillis aux AD sont une source, je la rappelle plusieurs fois pour 10 ancêtres différents, nés morts ou mariés à Triffouillis.
    – je peux ajouter un lien vers les images en ligne des AD pour chaque acte
    – édition web php/mysql capable de gérer plusieurs dizaines de milliers de fiches

    sinon tout à fait d’accord sur la nécessité d’avoir un logiciel qui intègre les recherches en cours et les pistes….

    Bien @micalement

    Guillaume

    Reply

    • “- qui gère les coordonnées géographiques (et pas les codes INSEE qui sont franco-français et donc inapplicables pour 70% de ma généalogie), ça permet de s’interfacer avec les kmz de google”

      Absolument ! Je suis en plein dedans, ça fait plusieurs jours que je m’amuse à géolocaliser communes (y compris celles de l’Algérie Française et actuelle) et départements, et je n’y ai même pas pensé !!!

      Les codes INSEE n’étaient qu’un exemple, mais il est clair que pour une généalogie qui sort des frontières franco-françaises, la géolocalisation est le seul moyen d’identifier les lieux de façon homogène, standardisée et surtout internationale. Et grâce aux nombreux services de cartographie en ligne (il n’y a pas que Google, même si c’est le plus répandu *aujourd’hui* et que son API est tout simplement génial), on peut en tirer des dizaines de visualisations, études, états, statistiques, différentes. C’est clair que c’est l’avenir de tout ce qui à trait à la géographie -et à l’histoire-.

      Reply

  6. Bonsoir à tous,

    Je retrouve en effet certains manques d’Heredis 😉

    Je vous rejoins complétement sur vos principales demandes (applis multi plateformes, base relationnelle type Mysql etc…)

    Je suis plus réservé sur l’appli en mode web complet. Pour avoir vu plusieurs applis dite full web au boulot, on s’apercoit que la synchronisation en mode stand alone laisse parfois à désirer. Car j’imagine qu’après l’application full web, vous allez réclamer la base accessible à plusieurs pour du travail collaboratif. :mrgreen: Et c’est là que la gestion des mises à jour devient parfois complexe (à moins de mettre en place la règle classique du “c’est le dernier qui enregistre qui a raison”)

    Attention également aux liens vers les images des archives en ligne. Le jour où l’AD change d’hébergeur, il y a un risque de réindexation et adieu tous les liens. 😕

    Je vous suis complétement sur l’intégration des coordonnées des communes et autres lieux.

    Et pour faire plaisir à Jordi, l’appli fera bien sur du Gedcom XML. :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Bien entendu, cette application saura intégrer des couples de même sexe. De mémoire, Ohmigene que cite D’aieux et d’ailleurs est le premier logiciel français à le gérer.

    Ouf, voila en vrac quelques demandes.

    Reply

    • En ce qui concerne le “full web” il s’agit -à mon sens- d’utiliser les *technologies web*, sans nécessiter un serveur distant. Il est très facile d’intégrer un serveur web local (apache fonctionne parfaitement bien sur toutes les plateformes classiques, et une instance mysql aussi), en ne prenant que très peu de ressources.

      Le gros avantage est la portabilité, et la puissance de certains outils et frameworks, sans compter les communautés d’aide disponibles partout.

      L’inconvénient ? Rares sont ceux qui savent réellement les exploiter et en faire des choses légères et fonctionnelles.

      Bref, le pire comme le meilleur !

      Par exemple je me suis développé une “appli web” perso pour gérer mes sources et un certain nombre d’autres données. Elle tourne en local sur mon PC, avec WAMP et n’importe quel navigateur. Pas besoin de connexion internet. L’autre avantage c’est que ce genre d’applications peut être hébergée sur Internet et accessible n’importe où, mais ce n’est pas obligatoire.

      Reply

  7. Ouais, ce serait vraiment bien de pouvoir faire des liens directs vers les actes sur les Archives en ligne!
    Sinon, c’est vrai que pouvoir dater les métiers serait vachement pratique: ça permettrait de voir l’évolution professionel d’un ancêtre, qui n’a pas forcement été agriculteur toute sa vie!

    Reply

    • Attention au lien direct vers les archives en ligne. Le jour à les AD changent d’hébergeur, une fois sur deux, les liens changent. Et tout le travail est à refaire…. 😥

      Reply

  8. Bonsoir,

    En dehors de Life-Line qui demande une bonne connaissance technique je vous propose Ancestris fork de GenJ. Ce logiciel s’il ne rempli pas tous les critères devrait largement vous satisfaire.
    Multiplateforme garanti (Java 1.6)
    Actuellement en refonte complète mais parfaitement fonctionnelle.
    Pour la géolocalisation un module bien fait qui permet d’affiner au petit poil le lieu voulu. On peut référencé la maison précise (bien utile avec les lieux-dits)
    Famille homo-parentale acceptée (il me semble)
    Site web dynamique

    Où le trouver?
    http://www.ancestris.org

    Si vous avez les compétences vous pouvez rejoindre la petite équipe de développement.

    Amitiés


    Yannick VOYEAUD

    Reply

    • Bonsoir Yannick

      Je vais télécharger Ancestris pour tester. J’avais il y a très longtemps testé GenJ mais ça ne m’avait pas convaincue. On peut récupérer la dernière version de dev ?

      J’avoue un certain à-priori concernant Java.

      Comment sont gérées les données ? Fichier plat ?

      Je serais curieuse de connaître ton avis sur les différents points mentionnés dans mon post et dans les commentaires.

      Reply

  9. Bon, vous avez tous décidé de me faire regretter de passer à Heredis ? 🙂

    Plus je lis vos derniers billets et commentaires (logiciel de généalogie idéal, bonnes et mauvaises pratiques en généalogie, Gedcom XML) puis je hurle de désespoir de ne pas avoir de compétences en développement web.

    Car vous avez déjà donné les bonnes bases d’un cahier des charges pour se lancer dans la réalisation du logiciel ultime sous forme d’appli web et libre.

    Reply

  10. Excellent cahier des charges en effet ! 🙂
    Perso, je n’ai toujours pas franchi le pas d’investir dans un logiciel.
    Les quelques essais faits on été des pures pertes de temps, celui de trouver le bug qui tue ou l’exigence (i.e. “requirement”) critique qui manque … et je saisis finalement encore tout en direct sur Geneanet depuis le début … ça passe mais ça reste “un peu” limité … j’attends du coup le résultat de la startup avec impatience 🙂 et veux bien prendre un ticket dans l’équipe validation 😀
    Des petits trucs à ajouter encore peut-être:
    – sur la gestion des modifs : prévoir un bel export configurable pour partager ça de manière personnalisé avec les cousins généalogistes
    – la comparaison de GEDCOM (XML bien sûr !)
    – et un plug-in “journal de recherche” 😛

    Reply

  11. Bonjour,

    Un groupe de travail sur l’amélioration du Gedcom (en réalité une refonte complète basé sur du xml) vient d’être mis en place aux Etats-Unis : http://bettergedcom.wikispaces.com/

    C’est tout nouveau mais on sent qu’il y a déjà des progrès énormes . Normalement, dans la foulée les logiciels devraient évoluer vers le “logiciel idéal”…

    On aura peut-être enfin un standard de stockage et de partage des données digne de ce nom. Je regrette pourtant que l’initiative vienne des amériques…Comme trop souvent !

    Reply

Leave a Reply

Required fields are marked *.