(blog.mistike)

Reflexions et bidouillages généalogiques et hors sujet

Disparition : des pistes de recherche ?

Oyé oyé, bonnes gens ! Ceci est un appel à l’aide :mrgreen:

Le 15 Avril 1880, Victor Frédéric DUTHEIL épouse Céline Désirée LEPAILLEUR, à Elbeuf (76).

Il est né le 2 mars 1852 à Elbeuf, de Frédéric DUTHEIL et de Tranquille Victoire REVERT. Sur l’acte de mariage, son père est déclaré comme étant « sans domicile connu » et « sans nouvelles depuis plus de 26 ans ».

Il a donc disparu vers 1854, son fils étant alors âgé de plus ou moins 2 ans. Sympatique.

Je n’ai pas plus d’infos que ça, je n’ai même pas l’acte de mariage, juste un extrait établi par la (très super méga gentille) dame des Archives Municipales d’Elbeuf. Je m’en vais donc en premier lieu récupérer les divers actes d’état-civil possibles lors de ma visite aux AD76 :

  • L’acte de mariage du 15/05/1880, Elbeuf
  • L’acte de naissance du marié, le 02/03/1852, Elbeuf
  • Eventuellement son acte de décès, à une date inconnue, si besoin en rendant visite aux AM d’Elbeuf.
  • L’acte de mariage de Frédéric DUTHEIL et Tranquille REVERT, date et lieu inconnus
  • L’acte de décès de Tranquille REVERT, date et lieux inconnus. Je table aussi sur Elbeuf, ou La Bouille.

Et surtout, le contrat de mariage, passé le même jour 15/05/1880 à La Bouille (76). Je ne sais même pas quel est le lien entre cette famille et La Bouille.

Le jeune couple aura au moins une fille, née en 1881 à Elbeuf.

Là où j’ai besoin de vos conseils, c’est pour savoir vers où je pourrais me tourner, quelles « sources alternatives », qui pourraient m’aider à trouver ce qu’il est advenu de Frédéric DUTHEIL… à part fouiller dans le notariat de La Bouille ou celui d’Elbeuf… Des idées ?

Taggé avec: , , , , ,

15 Commentaires

  1. Trouver les actes de mariage des enfants. Il doit y avoir des actes de notoriété pour autoriser les mariages en cas d’absence ou de disparition du père.
    Si jamais il est fourré avec une Antoinette Monchaux : me contacter ;-) Mais bon elle était décédée en 1881 ma disparue introuvable…

    • Oui effectivement, la priorité après avoir récupéré tous ces actes serait de trouver s’il y a d’autres enfants du couple Frédéric DUTHEIL x Tranquille REVERT, et si oui, trouver au minimum leurs actes de mariage…

      Point de Monchaux chez moi mais s’ils se sont enfuis ensemble pour vivre dans le péché au bord d’une rivière, je te le dis, promis ! Sinon ça vaut pê le coup de jeter un oeil sur le site du CAOM, elle est peut-être partie en Algérie, ton Antoinette !

  2. J’ai aussi un cas comme toi dans les Vosges avec pour mention « Disparu sans retour possible ». Pas d’autres infos. Dans mon cas, je me demande s’il n’était pas parti sur les routes vendre ses violons. Si c’est aussi le cas de ton ancêtre, s’il était parti sur les routes, les chances de le retrouver sont minces.

    • Oui, dans tous les cas, les chances sont minces. S’il était mort « officiellement » (sur un bateau, en prison…) alors j’imagine que la famille aurait été prévenue.

      J’en avais un autre dans ce cas, mais en Algérie, et j’ai retrouvé son décès facilement grâce à l’indexation du CAOM. Lui, il était rentré de temps en temps au fil des années, le temps de faire un enfant à sa femme, et au final, sur l’acte de mariage de sa dernière fille, « sans domicile connu ». Il est mort quelques années plus tard dans un hôpital militaire.

  3. (je voulais dire « avant 1881″ !!!)

  4. Oui s’il y avait une mort en mer elle aurait été retranscrite à cette époque.
    Il faudrait trouver son métier, mais ça tu devrais l’avoir avec les actes. Sinon recensements… notamment pour avoir, si tu ne trouves pas son acte de décès, le lieu de naissance et donc de mariage probable de Mme Tranquille (sympa le prénom ;-) )
    Et donc acte de notoriété autorisant le mariage… soit le bonhomme était vivant et a manifesté sa volonté (de ne pas venir) par l’intermédiaire d’un juge de paix / notaire. Soit il avait vraiment disparu… auquel cas il y aura des petites infos sur la dernière fois qu’il a été vu.. Genre celui que j’ai trouvé pour ma disparue Anne Cholet (encore une tiens) http://www.daieux-et-dailleurs.fr/fr/ciel-mes-aieux/255-mariage-enfants-mineurs1

    Et la légende familiale ? rien ? j’ai retrouvé l’arrière arrière grand père à côté de Bordeaux, mais c’était de notoriété familiale qu’il s’était barré, avait abandonné femme et enfants et avait refondé une famille (il a attendu d’être veuf pour se remarier). Il avait même proposé des sous à sa fille pour ne pas qu’elle se marie à l’église !

    • Tranquille Victoire ! Encore mieux quand on accole les deux ;)

      Vue la façon dont c’est libellé « sans domicile connu » et « sans nouvelles depuis plus de 26 ans » je ne pense pas qu’il y ait la moindre expression de sa volonté au mariage de son fils. Mais il y aura peut-être dans le contrat quelques infos plus détaillées sur l’origine de la disparition.

      Point de légende familiale de ce côté de la famille… pour te donner une illustration, la fille du couple Victor DUTHEIL et Céline LEPAILLEUR était la grand-mère paternelle de mon père. Il ne savait même pas quand était morte sa grand-mère, alors qu’il avait à l’époque 16 ans (c’est moi qui le lui ais appris quand j’ai reçu l’acte de décès de la mairie) ! Moi je ne connaissais même pas son prénom. Jamais entendu parler de la famille paternelle de mon père au-delà de mon grand-père !

    • Je viens de (re)lire ton article. Je vais chercher un éventuel acte de notoriété, mais le fils en question était majeur au moment de son mariage (28 ans) donc je ne pense pas qu’il avait besoin du consentement réel de ses parents…

  5. Ceci dit, j’ai le même cas pour l’une de mes ancêtres. Comme la fille était mineure au moment de son mariage, elle avait besoin du consentement de sa mère (pas de son père, vu qu’elle était fille naturelle). L’acte de notoriété qui a été dressé ne m’a rien apporté de plus, si ce n’est que « depuis plusieurs années elle a disparu de Toulouse et qu’elle n’a plus donné de ses nouvelles, ce qui la fait présumer morte ».
    Pour la petite histoire, cette ancêtre mystérieusement disparue était une prostituée. Sa fille a épousé un notable, receveur de l’enregistrement et des domaines et fils de médecin. Il était donc bien pratique que cette femme de peu de vertu ne soit pas là au mariage de sa fille et ne figure pas sur l’acte d’Etat-Civil. :roll:

  6. Bon eh bien je ne l’ai pas retrouvé, ce qui était couru d’avance ;) Un acte de notoriété mentionné, mais introuvable. Un petit update ce week-end !

  7. bonjour,

    je viens de découvrir votre blog, très bien fait, et suis tombé sur l’article « Disparition : des pistes de recherche ? ». A la lecture je me suis dit, je ne suis pas seul. Enfin un généalogiste qui a ce problème de recherche.
    Pour l’instant moi non-plus je n’ai pas trouvé trace de l’un de mes ancêtres (sosa n°16) sur Angers, après avoir épuisé, registres, tables décennales, recensements, actes notariés.
    J’ai élargi mes recherches par la descendance aux frères et soeurs, idem rien. J’ai regardé par rapport aux enfants, idem rien, et cela en relisant de nombreuses fois les actes, mais toujours rien. Là je pense m’orienter par rapport aux témoins, j’espère avoir quelques pistes mais je suis pessimiste pour cette direction.
    Ne pouvant pas les consulter, pour l’instant, je pense de manière plus optimiste aussi aux tables alphabétiques des décès de l’enregistrement. J’ai pu résoudre des problèmes de cet ordre aussi avec celles de Loire Atlantique.

    Bon courage à vous pour vos recherches

  8. tu as du déjà vérifier qu’il ne s’agit pas d’une homonymie mais à tout hazard :

    Frederic Dutheil Décédé après 7 janvier 1871 – St Martin-de-Bienfaite,14621,Calvados,Basse-Normandie,FRANCE
    Président de la commission municipale de St Martin-de Bienfaite
    >>geneanet arbre de Lucien DUMONT (lndsdt)

    c’est près d’Orbec , le bonhomme y fait fonctionner une filature depuis 1863
    >>http://yves.brosseron.pagesperso-orange.fr/perso24.html

    et y travaillait déjà en 1857 (mais pas auparavant dirait-on)
    >>http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k5452352q.image.f379.pagination

    • Merci Merline ! Il ne s’agit pas du même… Le mien, Antoine Frédéric, est né à Brionne (27) en 1820. Celui-ci, après avoir remonté la piste (et donc offert 2€ aux AD14…), est Charles Frédéric, et est originaire de Beaumont-le-Roger (27), où il est né en 1820, époux de Marie Eléonore HUET.

      Ton commentaire me donne le courage de refaire un post de mise à jour sur cette famille, après mes recherches aux AD76. Je n’ai pas retrouvé le père, mais j’ai trouvé quelques enfants, et surtout débloqué la branche ascendante.