Article
6 comments

Sauvegardez vos données : le problème

Le sujet de la sauvegarde de nos données généalogiques a été rapidement évoqué dans les différents posts “Quel Généalogiste Suis-Je“. Un récent tweet de Maiwenn m’a enfin décidée à écrire une petite série d’articles pour y voir plus clair.

Certains d’entre vous le savent, je travaille dans l’informatique, et gère des serveurs de production. La problématique du backup y est donc quelque chose de super critique. Mais combien d’entre nous pensent à ça dans le cadre de leur informatique personnelle ?

Pourquoi a t-on besoin de sauvegardes ? Quelle stratégie adopter, et comment s’y prendre ? Quels outils utiliser ? Quels supports ?

Le besoin

Pourquoi faire des sauvegardes ? La sagesse populaire dit qu’il ne faut jamais mettre tous ses oeufs dans le même panier. Eh bien ça vaut aussi pour vos données informatiques. Il existe de nombreux risques de pertes de données, bien plus nombreux quand on travaille sur support électronique que sur papier. Imaginez que vous perdiez toute votre généalogie ? Des années de travail, et *pouf* ! Tout est perdu en quelques minutes.

Je sais ce que vous allez me dire “bof, franchement, je vois pas comment ça peut arriver !” et “moi j’ai jamais rien perdu, mon PC marche super bien !”.

1. Les pannes matérielles et logicielles


Vos fichiers sont stockés avec amour sur votre disque dur. Malheureusement, un disque dur n’a pas une durée de vie illimitée. Rien qu’avec l’usure normale, elle ne dépasse pas quelques années.

Il arrive très souvent qu’un disque dur tombe en panne, même neuf.

Encore plus courante, la corruption de données. Qu’elle soit due à un problème matériel sur le disque, ou à un problème logiciel lors de l’écriture, elle rend un fichier parfaitement inutilisable. Nous avons tous eu droit, un jour ou l’autre, à un message du genre “fichier illisible”.

Si ça arrive sur une photo d’acte, c’est pas très grave. Si c’est sur votre fichier généalogique, là, c’est nettement plus embêtant. Combien de temps vous faudra t-il pour le refaire ? Pour retraiter vos 1513 actes BMS et recréer l’arbre ?

2. Les accidents de la vie

Ouille.

Un incendie peut toujours arriver, même à la maison (sinon, pourquoi payer l’assurance ?). Bon, ok, ce n’est pas le plus courant. Autre exemple : on trébuche, et paf, le portable est par terre, explosé sur le carrelage. N’ayez pas de doute, dans ces cas-là c’est toujours le carrelage qui gagne. Avec un peu de bol, le disque dur sera récupérable, mais c’est loin d’être sûr.

Ah oui, et le café sur le clavier du portable. Le petit dernier qui s’amuse à démonter l’ordinateur et son disque dur, pour voir comment ça marche (et puis un disque dur démonté, c’est rigolo, ça tourne comme un mange-disque !).

Et le dernier, le truc que tout le monde sait, mais dont personne ne pense à se protéger : l’orage. Un bon petit coup de foudre qui passe dans la prise électrique, et vient griller tout ce qui se trouve au bout. La télé, le modem, le PC, le téléphone, la cafetière (relisez la clause “dommages électriques” de votre contrat d’assurance). Plus courant, plus insidieux, la surtension qui grille aussi le PC, et la bête coupure électrique qui intervient pile au moment où votre fichier généalogique est en train d’être écrit sur le disque.


3. Les vols

Aujourd’hui, les ordinateurs portables sont presque plus nombreux que les PC de bureau, surtout chez les généalogistes qui se déplacent aux AD. Ils sont aussi très faciles à voler.


4. Les fausses manips

De loin le problème le plus courant. On clique sur le mauvais bouton, et on supprime un fichier. Ou encore, et là je peux vous dire que ça sent le vécu très frais, on fait n’importe quoi et on se retrouve avec un fichier qui contient des données erronnées, ou encore on a supprimé la mauvaise personne et toute sa famille, et on ne se rappelle plus trop bien à quel moment on a commencé à faire des bêtises (note personnelle : la généalogie à trois heures du matin, c’est pas toujours une bonne idée).


Je pourrais continuer comme ça pendant des heures, mais je vais m’arrêter là pour cette première partie. Maintenant que vous avez tous compris qu’il est indispensable de sauvegarder vos données, même si c’est super chiant, la question est : comment s’y prendre ?

6 Comments

  1. Depuis une mésaventure récente, j’utilise un soft que je trouve très bien. Ça s’appelle Cobian Backup. Il me fait les sauvegardes automatiques. Il est entièrement paramétrable. Pour ma part, une fois pas mois, il me fait une sauvegarde complète de toutes les données de mon disque sur un DD externe et, le reste du temps, sauvegarde uniquement les fichiers modifiés. Donc une sauvegarde complète par mois et une sauvegarde partielle par jour.
    Il joue également le rôle d’un client ftp et donc peut aller chercher les fichiers d’un site pour les sauvegarder (ce que je fais avec mes sites une fois par semaine). Il peut également sauvegarder les fichiers d’un ordi sur un espace ftp. Il faut d’ailleurs que je fasse ça aussi, le stockage distant étant plus prudent (un orage, un incendie ou un vol et l’ordi comme le DD externe sont inutilisables).
    Bien entendu, je n’ai rien a faire, il me suffit de ne pas éteindre l’ordi. Tous les soirs à minuit, il lance l’opération et éteint lui-même l’ordi un fois terminé.

    Pour ce qui est des bases de données en ligne, j’ai mis en place un cron qui me les sauvegarde tous les jours et me les envoie par mail.

    Reply

    • C’est bien vrai ça!

      J’ai eu la chance de perdre mes données au début des années 80 : Il n’y avait pas grand chose sur le DD qui se comptait en mega octets…

      Depuis je suis accro aux sauvegardes (avec Cobian aussi).
      Pour les fichiers “sensibles” une sauvegarde quotidienne sur un DD interne et une hebdomadaire générale sur un DD externe que j’emporte quand je m’absente plus de 2 ou 3 jours (pas de portable en balade!).

      Pour le fichier généalogique principal (Legacy), les sauvegardes quotidiennes restent accessibles 7 jours glissants.

      J’ai un abonnement gratuit à un fournisseur d’accès pour une sauvegarde cryptée mensuelle.

      Un peu parano quand même :roll:

      Reply

  2. Pingback: Tweets that mention Sauvegardez vos données : le problème | (blog.mistike) -- Topsy.com

  3. Mon expérience personnel.

    Tout d’abord, je suis à fond pour le constat de ce sujet. Me reviens en mémoire ce début de mois d’Aout 2006. Où je reprends le travail après 3 semaines de congés.

    Je branche mon portable sur la station d’accueil du bureau. Démarrage puis crac, plus rien. Résultat, disque dur mort.
    Pour mes documents professionnels, pas de problème, tout est sur serveur.
    Mais par contre, j’ai perdu les photos du week-end à Londres en Juin, que j’avais copié uniquement sur mon portable durant les vacances pour libérer de la place sur la carte mémoire en prévision d’une fête. Adieu photo sur la Tamise et devant Buckingham Palace. Moi, furieux de ma bétise 👿 , pour ma femme qui a toujours le sens pratique, ce sera l’occasion d’y retourner :mrgreen:

    Pour la généalogie:
    Je travaille sur Heredis et pour la synchronisation de mon fichier généalogique, j’utilise la clé Geneo (désolé pour la pub. La concurrence propose également la synchronisation sur clé me semble t’il).
    Mais il existe plein de petits logiciels gratuits qui font très bien de la synchro comme Syncback.

    Sur cette clé, je synchronise également tous les médias liés. Et cette clé me permet de synchroniser mon fichier généalogique qui se trouve sur mon fixe à la maison et sur mon portable. J’ai donc à tout moment 3 sauvegardes (au pire 2 si je n’ai pas eu le temps de copier sur l’un des PC après avoir travaillé sur l’autre).
    Et comme tout le monde, j’oublie parfois sur lequel des PC j’ai travaillé en dernier. Pour mon fichier généalogique, Geneo me fait la différence.
    Pour mes répertoires de média, j’utilise le logiciel gratuit Winmerge qui permet de comparer rapidement des dossiers.
    J’ai aussi un DD externe dédié à la sauvegarde de tous mes sources de logiciels. J’y copie également le contenu de la clé. Ceinture, bretelle et parachute. Pour tous les utilisateurs de Word il y a 10 ans, on a tous perdu au moins une fois un fichier sur lequel on bossait depuis 2 heures et que l’on avait oublié de sauvegarder (vive l’option de sauvegarde automatique). Alors je n’ose imaginer si je perdais le fruit de 2 ans de travail (et oui, je suis tout jeune en généalogie).

    Reste enfin le cas le plus catastrophique, l’incendie. Pour cela, j’utilise une sauvegarde de ma base généalogique sur un serveur extérieur (je ne referais pas de pub). J’essaye de m’astreindre à lancer une sauvegarde compléte tous les mois.

    J’estime être couvert. Mais on ne le répétera jamais assez PENSEZ A SAUVEGARDER VOS FICHIERS.

    La source de problème en informatique est généralement situé entre le fauteuil et l’écran. 😈

    Reply

    • Merci pour l’expérience Jimbo (et Jordi et Patrice aussi !).

      Ce soft winmerge m’intéresse pas mal… je perds souvent du temps à essayer d’identifier lequel de mes fichiers est la dernière version ^^

      Reply

  4. Tout comme Jordi j’utilise Cobian Backup, reste à acheter un nouveau DDE, le mien ayant rendu l’âme juste avant les vacances. Je sauvegarde ma base généalogique sur Planète Généalogie et mon Gedcom est aussi sur Geneanet. Pour un récupération plus simple, l’achat de la clé Généo est prévue. Il faut aussi penser à garder une copie hors de chez soi, car si la maison brûle, tout brûle, y compris le DDE, j’ai donc également un CD-ROM avec les fichiers importants chez ma mère.

    Reply

Leave a Reply

Required fields are marked *.