Article
11 comments

Ytres : les AD80 sont en ligne et moi je suis frustrée !

Depuis quelques jours, les AD de la Somme ont mis en ligne leur état-civil.

Chouette, me dis-je !

Oui mais en fait non. Je n’ai aux AD80, d’intérêt que pour une commune : Ytres. Or, cette commune a été rattachée au Pas-de-Calais, en 1970. Les AD80 ne disposent plus, pour cette commune, que des tables décénales. Les registres, eux, sont aux AD62 (petite pensée émue pour l’esprit pratique de l’administration française).

Je le savais, certes. Mais ce dont je ne me doutais pas, c’est du niveau de frustration généré par le fait d’avoir les TD… mais pas les registres.

Gn.

D’autant que mon premier ancêtre né à Ytres, Louis LAINE, y est né en 1801. Ce que m’ont appris les TD :

1) Ses parents, s’ils se sont mariés à Ytres, l’ont fait avant 1793. Sinon c’est pas drôle.

2) Sa mère en était certainement originaire, je retrouve son patronyme partout.

3) Son père, lui, ne l’était pas. Ca conforte mon idée qu’il était Normand. A mon avis, tous les petits Lainé nés à Ytres entre 1793 et 1813, sont tous leurs enfants. Pas l’ombre d’un mariage après ça. Pas l’ombre d’un Lainé dans le recensement de 1836 (qui est dispo sur le site des AD62).

4) Avec un peu de chance, ses parents ne sont pas décédés à Ytres. Lui s’étant marié en Normandie, peut-être ais-je une chance de les retrouver là-bas.

Ce que je sais aussi, et là le niveau de frustration augmente de façon exponentielle, c’est qu’une grande partie des registres de Ytres (lire : presque tout), ont été détruits pendant la guerre de 14-18.

Et enfin, j’habite quand même légèrement à plus de 1000 Km d’Amiens et d’Arras.

Et il fallait que ça tombe sur ma branche patronymique.

Vous avez dit frustrant ?

11 Comments

  1. Humpf bon courage ! Il n’y a rien de plus frustrant qu’attendre la mise en ligne d’archive d’un département qui a déjà mis une partie de ses archives en ligne.
    En Gironde c’est un peu la même chose : toutes les tables décennales sont numérisées et en ligne, par conre les registres d’un grand nombre de communes ne sont pas encore disponibles. Quoique ça permet de faire des recherches ailleurs en attendant : heureusement que tu n’as pas toute ta famille à Ytres… si ? 🙂

    La collection du greffe et celle de la communes ont toutes deux été possiblement détruites ?

    “j’habite quand même légèrement à plus de 1000 Km d’Amiens et d’Arras” : donc tu dois avoir un pas trop mauvais temps depuis quelques semaines, alors pas de pitié !

    Reply

    • Oui heureusement ! Mais c’est quand même ma branche patronymique, et savoir que je suis bloquée là alors qu’ils n’y sont vraisemblablement restés que quelques dizaines d’années, ça m’énerve ! Ceci dit, ça me laisse aussi une petite chance de les retrouver autrement 😉

      Reply

  2. Ah la frustration du grand ch’nord… je compatis. J’ai exploré les recensements, les TD, histoire de compléter les rares données qu’il me manquait sur le 19e… mais c’est du 18e dont j’ai besoin.
    Et la frustration des archives détruites ou perdues… Une fois j’ai trouvé l’enregistrement d’un inventaire après décès d’un ancêtre sur lequel je reste bloquée… j’ai pu lire la somme. Mais en voulant chercher l’inventaire lui-même… un os : les minutes du notaire concerné ne commencent que … 4 ans plus tard. Avant il n’y a rien. Snifffffffffffff
    Pour Arras prions… ça risque d’être la seule piste, mince, pour tenter de trouver des traces d’une éventuelle origine hors frontière ! Et ce n’est pas de sitôt que je remettrais les pieds par là (étant à moins de 1000km, mais à plus de 500 tout de même !)

    Reply

    • J’ai aussi connu ça… Minutes de notaires commençant quelques mois après un mariage bloquant ! heureusement c’était dans les Hautes-Alpes, pas trop loin de chez moi et une de mes destinations de vacances préférée 😉

      Reply

  3. C’est d’autant plus frustrant qu’Ytres n’apparait pas non plus dans les TD en ligne du Pas de Calais.
    Moi j’habite beaucoup moins loin, mais comme il s’agit d’une “branchette” je ne me suis pas encore décidée à aller à Arras
    Avez-vous essayé l’entraide “Fil d’Ariane” ou “FranceGenWeb” ? Pour Ytres (62) je ne sais pas, mais pou d’autres communes ça fonctionne assez bien 😉

    Reply

    • Oui j’avais, il y a quelques années, fait une demande à l’entraide. C’est comme ça que j’ai appris que les registres n’existeraient plus avant 1810 ! Mon ancêtre étant né en 1801, chou blanc.

      C’est la raison pour laquelle je compte beaucoup sur les actes de naissance & décès postérieurs à 1810, donc la fratrie, mais ça signifie qu’il va falloir fouiller, et parcourir plein d’actes différents, en espérant trouver un petit bout de la pelotte à tirer… ce n’est pas quelque chose que je peux demander à l’entraide. Il va falloir attendre la mise en ligne des AD62, en priant pour que j’arrive à trouver un indice là-dedans….

      “C’est d’autant plus frustrant qu’Ytres n’apparait pas non plus dans les TD en ligne du Pas de Calais.”

      Eh oui. Notre administration étant ce qu’elle est, quand Ytres a été rattachée au Pas-de-Calais, les registres sont partis à Amiens, mais les TD sont restées à Arras ! 😉

      Reply

  4. Tiens d’ailleurs j’avais pas envisagé les choses comme ça… Je me suis récemment trouvé des ancêtres dans la Somme sauf qu’ils ont tous l’air d’être nés dans l’Oise… dans un village qui n’a pas encore ses registres paroissiaux en ligne.

    Et à force de vous lire avec ces histoires d’archives détruites, je finis par me poser des questions 🙂 Il y a une liste des archives qui n’ont pas survécu ? Je ne crois pas avoir vu ça ni sur le site de la Somme ni sur celui de l’Oise.

    Reply

    • Je n’ai jamais trouvé une telle liste… mais certains sites d’AD proposent leurs inventaires en ligne, même quand les registres ne le sont pas. J’ai aussi le cas dans les Ardennes, dont les archives ont peut-être bien souffert de la première guerre mondiale encore plus que les autres. On y trouve la liste des registres *disponibles* aux AD, et donc par extension ceux qui n’existent plus. Idem pour la Somme et le Pas-de-Calais, on a l’inventaire.

      Reply

  5. Bonsoir,

    quelques explications pour ce qui relève des errements administratifs… Car je suis étonnée de la situation que vous indiquez.

    Quand une commune est rattachée à un autre département (ou à une autre commune, d’ailleurs), les archives suivent son sort à compter de la date du rattachement (pas de rétroactivité, si vous voulez). Donc, pour moi, dans le cas indiqué, à compter de 1970 les archives sont dans le Pas-de-Calais, mais avant, la commune étant dans la Somme, les archives restent dans ce département. C’est logique administrativement et c’est logique historiquement aussi… car en 1812 par exemple, votre commune était bien rattachée à la Somme !D’ailleurs, sur les actes antérieurs à 1970, doit figurer le département de la Somme et non celui du Pas-de-Calais, si vous me suivez…

    Dans le logiciel mis au point dans mon département, nous avons tjs raisonné ainsi, et quand une commune fusionne avec une autre, nous mettons un “fantôme” et nous indiquons à l’usager qu’à compter de telle date les registres de la commune X (qui fusionne avec Y) s’interrompent définitivement et qu’il faut dorénavant se tourner vers la commune Y. Si maintenant la commune défusionne (cela s’est vu), on aurait 3 séries de registres : ceux de la commune X avant fusion, ceux de la commune résultant de la fusion de X et de Y, puis de nouveau ceux de la commune X et de la commune Y.

    Cela me semble être un principe en archivistique (prenez les archives des bailliages qui restent au siège du bailliage jusqu’à la disparition de celui-ci), l’administration suivante prenant en quelque sorte la relève.

    Ensuite, il peut y avoir une autre explication au fait que la Somme ait conservé les seules TD : la reliure des tables décennales empêche peut-être leur transmission au Pas-de-Calais (possible). Et il n’y aurait eu qu’une seule collection (à cause des destructions dues aux guerres)

    C’est une colle, pour moi… si j’étais vous, je contacterais les AD de la Somme et du Pas-de-Calais pour essayer de comprendre la raison de tout cela. Et tenez-nous au courant !

    Reply

    • Bonjour Pascale,

      Ce que vous dites me semble en effet parfaitement logique, tant d’un point de vue administratif qu’historique. Mais ce n’est malheureusement pas le cas ici.

      Dans les archives en ligne, on trouve pour Ytres :
      * Les TD sur le site des AD80 – mais pas sur celui des AD62
      * Les recensements sur le site des AD80
      * Le cadastre sur le site des AD62

      Les registres sont mentionnés dans le répertoire des AD62 (pdf). J’avais il y a longtemps trouvé le répertoire des AD80, mais je ne le trouve plus, qui mentionnait que seules les TD y étaient.

      Ceci dit, tout les registres ayant été détruit avant 1839… je n’ai plus qu’à me tourner vers les notaires, voire demander aux archives de la paroisse ou du diocèse si les registres de catholicité existent encore.

      Pour info j’ai plus ou moins retrouvé la famille en Normandie après 1827. J’ai donc espoir de trouver un jour les actes de décès des parents, et avec un peu de chance leur origine…

      Reply

Leave a Reply

Required fields are marked *.